Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Comment ils ont enrayé l'économie

    Lors d'un congrès qui s'est tenu à Arcachon la semaine dernière, j'ai eu l'occasion de discuter avec plusieurs collègues étrangers des problèmes économiques de nos pays respectifs. Et nous nous sommes aperçus au cours de la discussion que dans chaque pays, le problème était essentiellement dû à un acteur en particulier : les pouvoirs publics. Les pouvoirs publics sont en effet à l'origine du ralentissement économique. Au fil des années, ils se sont en effet convaincus qu'ils étaient mieux placés que les électeurs pour savoir comment l'argent devait être placé. De fait, ils dilapident donc l'argent de nos impôts, aux quatre vents et sans grand souci du résultat. La croissance des dépenses publiques dans le monde occidental est à cet égard révélatrice : les élus prennent une autorité sans cesse grandissante, et ce au grand dam de l'indépendance des citoyens (et surtout des entrepreneurs). A preuve, quand 100 euros sont dépensés en France, plus de 50% sont en fait dépensés par nos élus. Et cela n'a pas toujours été le cas : avant la première crise pétrolière, ce prorata se haussait en effet à peine à 30 ! Cette augmentation hallucinante des dépenses publiques révèle en tout premier lieu la méfiance profondément ancrée des gouvernements envers leurs citoyens. C'est cette méfiance qui motive les élus à décider depuis leurs bureaux de l’affectation à donner à plus de 50% de toutes les dépenses. Mais ce n'est pas tout. Le pire reste sans doute que cette politique est non seulement contre-productive, mais que les élus en ont conscience depuis des années. Mais trop soucieux de se faire réélire, ils continuent à gaspiller l'argent, qui sont au final autant de cadeaux empoisonnés. La meilleure preuve réside encore dans le résultat. Malgré la hausse monstrueuse du pouvoir décisionnel des autorités, notre productivité n’a en tout état de cause fait que diminuer. L'expérience montre que la progression des dépenses publiques entraîne plus que toute autre chose un appauvrissement de notre faculté d’innovation. Car en s'allouant un rôle excessif au sein du marché, nos élus mettent en fait à mal le moyen le plus puissant de produire de la prospérité : le libre marché. Pour finir, j'aimerais parler de l'organisation de ce congrès à Arcachon, qui était tout simplement exceptionnelle. Ce n'est pas tous les jours que ça arrive, et cela méritait d'être mentionné. Je vous mets en lien le site de l'agence qui s'en est occupée, pour ceux que ça intéresse. Suivez le lien vers l’organisateur de ce séminaire à Arcachon.

    arcachon2.png