Blogs DHNET.BE
DHNET.BE | Créer un Blog | Avertir le modérateur

  • Conduite neigeuse

    Je pense que se confronter au danger est un besoin fondamental chez l'être humain. Il a besoin de ressentir cette peur à intervalles réguliers. Et quand le danger manque, c'est alors lui qui le cherche. Il y a quelques jours, par exemple, je suis parti à Chamrousse pour effectuer un stage de conduite sur glace. Et alors que j'évite de conduire par temps de verglas, j'ai beaucoup apprécié de pouvoir conduire sur la glace comme un pro ! Et surtout, à me faire de belles frayeurs ! C'est étrange, en fait. L'on s'emploie à essayer des activités qui, dans l'univers du quotidien, sont une plaie. Tenez, le train fantôme, par exemple. Voilà une machine conçue dans un seul but : effrayer. La peur est pourtant une émotion gênante. Mais dans un train fantôme, l'on paye pour la ressentir. L'homme exécute de fait intentionnellement des activités qui, si elles n'étaient pas proposées dans un contexte spécifique, seraient vécues comme un problème. Ce procédé est franchement hallucinant, en vérité. Nous cherchons par ce moyen à renouer avec cette impression que nous ressentions avant que notre monde moderne ne nous protège : la peur. Et de fait, elle nous est vendue sous une infinité de formes. Les jeux vidéo nous offrent par exemple de combattre, de chasser, ou alors d'échapper à une nuée de pièges particulièrement tordus. On peut en fait vivre dans ces mondes de pixels ce qui a été supprimé de notre existence : le danger. La menace qui a longtemps commandé nos habitudes s'est à présent changée en une source de divertissement sans fin. C'est au point où notre société de confort en vient à entretenir un véritable fantasme de destruction et de retour au chaos. De nombreux romans décrivent ainsi la fin de notre civilisation, que ce soit par des infestations de zombies ou la guerre. Ce n'est en rien un hasard : en plus d'offrir du danger à ses lecteurs, ces livres sont aussi les témoins d'un véritable fantasme, d'une nostalgie bien réelle du danger. Pour finir sur une note plus légère, j'ai beaucoup aimé ce stage de conduite sur glace à Chamrousse. D'ailleurs, je vous mets en lien le prestataire par lequel je suis passé.